Frédéric Forte : Extrait de l’interview

Comme promis, voici le second extrait des interviews que j’ai réalisées l’hiver dernier à Paris.

J’ai rencontré Frédéric Forte alors qu’il avait fini de travailler sur l’édition anglaise de son recueil de poèmes  Opéras-Minute , lequel vient d’être publié sous le titre Minute-Operas en janvier aux Etats-Unis. C’est après la parution de cet ouvrage en France en 2005, que Frédéric Forte a été coopté membre de l’Oulipo.

Dans cet extrait, Frédéric explique ses méthodes d’écriture et son approche de la matérialité du texte. Il a beaucoup à dire à ce propos et vous verrez combien son utilisation de Word peut être passionnante. Ses expériences avec des fonctions toutes simples du logiciel Word comme « formes » et « trait » créent des poèmes très graphiques. La matérialité du texte peut sembler un concept obscur à beaucoup et je trouve que ses poèmes rendent cette matérialité particulièrement visible.

Frédéric Forte évoque également les problèmes spécifiques que lui et le groupe de traducteurs d’Opéras-minute ont rencontré dans la version anglaise. Ils ont dû ainsi être attentifs non seulement à l’exactitude des mots ou leur place dans le nouveau texte mais également à la longueur de chaque poème ainsi qu’à l’espace qu’il occupe dans la page.

Si vous désirez en savoir plus sur cette traduction à l’anglais, pour la parution de Minute-Operas Jacket2 a publié un compte-rendu très original, écrit dans le style des poèmes de Frédéric Forte, que vous pouvez lire ici : http://jacket2.org/reviews/objects-motion

Jacket2 est une revue multimédias en ligne qui traite de poésie moderne et contemporaine, installée à Philadelphie. J’ai été très heureuse lorsqu’ils m’ont contactée pour me demander l’autorisation d’utiliser la photo de Frédéric que j’avais publié dans ce blog en avril de l’année dernière. Écrire un blog provoque vraiment des rencontres inattendues et de beaux échanges.

Je remercie le Prof. Tim Mathews qui a fait la traduction pour les sous-titres en anglais.

Publicités